• THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • THE GOLD ROOM
  • esther-shalev-gerz-the-gold-room-2016-natural-pigments-on-archival-paper-50x60cm-glass-pearls-necklace-a-for-web

The Gold Room

An Answer to Jorge Luis Borges’ Text The Scandinavian Destiny

2016

Video projection, 40min, 22 photographs, variable dimensions, 5 objects from the Swedish History Museum collection, 5 objects on loan

In The Gold Room, Esther Shalev-Gerz invited five historians to unfold the potential stories of five objects they selected from the collection of the Swedish History Museum, Stockholm. The History, provenance, belonging and destiny of most of these objects have been forgotten and are hardly traceable.

The other five participants recently found refuge in Sweden. They had to decide very carefully what to take on the long journey of their flight. Through the stories about their one chosen object, they unfold their personal and worldly story of our time.

In the video and the photo series, a floating gold leaf covers a square at the centre of the image. The Surrealists’ photographic technique of solarisation brings together the negative and the positive of the image to this golden surface. Simultaneously flattening and bringing depth to the image, the solarisation creates an atmosphere of passage and mystery.

Testifying to the Scandinavians’ curiosity and fascination for different cultures, this project proposes a reading of the importance of the cultural value of the objects they brought back to their countries as reminders of their journeys and encounters. Shalev-Gerz thereby responds to Borges’ text The Scandinavian Destiny. The Argentinian author writes that the Nordic people travelled all over the world way before any other European, leaving behind them runes stones covered with images and writings. They never took countries. He never mentions them bringing back cultural objects. The artist discovered, just recently, that his gravestone in Geneva takes the form of a rune stone, identical to the one that guards the Gold Room in the Swedish History Museum.

Displayed in the Gold Room, these cultural objects from the past, with the five cultural objects lent by the refugees for the one-year exhibition contain in their folds the stories of those personal encounters and adventures.

The Gold Room

Une réponse au texte de Jorge Luis Borges La Destinée Scandinave

2016

Projection vidéo, 40min, 22 photographies, dimensions variables, 5 objets des collections du Musée d’Histoire de Suède, 5 objets prêtés par les participants

Dans The Gold Room, Esther Shalev-Gerz a invité cinq historiens à raconter les histoires potentielles de cinq objets choisis par leurs soins dans la collection du Musée d’Histoire de Suède, à Stockholm. L’histoire, la provenance, l’appartenance et le destin de ces objets sont en grande partie perdus et difficilement traçables.

Les cinq autres participants ont récemment trouvé refuge en Suède. Pour le long périple de leur fuite, ils ont dû choisir très soigneusement ce qu’ils emportaient avec eux. Ils racontent les histoires de l’objet choisi entre tous et déplient à travers ces récits leur histoire personnelle et mondiale de notre temps.

Dans la vidéo et la série photo, une feuille d’or flotte et recouvre un carré au centre de l’image. La technique photographique de solarisation mise au point par les Surréalistes rassemble sur cette surface dorée le positif et le négatif de l’image, ce qui lui donne un aspect à la fois plus plat et plus profond et crée une atmosphère de passage et de mystère.

Attestant de la curiosité et de la fascination des Scandinaves pour les différentes cultures, cette œuvre propose une lecture de l’importance de la valeur culturelle des objets qu’ils ont ramenés dans leur pays comme témoins de leurs voyages et de leurs rencontres. Shalev-Gerz répond ainsi au texte de Borges La Destinée Scandinave. L’auteur argentin y écrit que les peuples nordiques ont voyagé tout autour du monde bien avant les autres Européens, laissant derrière eux des pierres runiques couvertes d’images et de textes sans jamais conquérir de pays. Mais il ne parle jamais des objets qu’ils ont ramenés de leurs voyages à travers différentes cultures. Ce n’est que récemment que l’artiste a découvert que sa tombe, à Genève, a la forme d’une pierre runique, la même que celle qui garde la Gold Room du musée d’histoire de Suède.

Exposés dans la Gold Room, ces objets culturels venus du passé et les cinq objets culturels prêtés par les réfugiés pour cette exposition d’un an, contiennent dans leurs replis les histoires de ces rencontres et de ces aventures personnelles.

Project Info

Related Projects