• Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable
  • Irreparable_08

IRREPERABLE

1992-
Photography
 
Computer-manipulated photographs, variable dimensions

In the ongoing series Irreparable Shalev-Gerz continues her investigation of the relationship between the photographic image, physical reality and representation.

From a series of photographs, some black and white and others colour, she has excised rectangles of representation and then re-positioned them – either displaced within the framework of the image from which they were originally excavated or relocated and inserted into another image – one to which they were previously unfamiliar.

In shifting components of an image Shalev-Gerz suggests that through division, displacement and repatriation the photographic image may become perforated, providing a less certain and more permeable relationship with that it represents and so beyond the description of the representational as the graven images suggested in the second commandment. In Irreparable Shalev-Gerz also challenges the notion of representation being secondary to reality by questioning how a subject may become inserted within its own representation, or indeed share the representational framework of another – suggesting that, within the representational, differing realities may traverse, time, context and place and so co-exist.

LINK TO THE CATALOGUE

IRREPERABLE

1992-
Photographie

Série de photographies retravaillées à l’ordinateur, dimensions variables

Dans la série en cours intitulée Irréparable, Shalev-Gerz continue son investigation de la relation entre l’image photographique, la réalité physique et la représentation.

Elle a découpé dans une série de photographies en noir et blanc et en couleur des rectangles d’image qu’elle a ensuite repositionnés soit en les déplaçant dans le cadre de l’image de laquelle ils avaient été extraits, soit en les insérant dans une image à laquelle ils étaient auparavant étrangers.

En changeant certains éléments d’une image Shalev-Gerz suggère qu’au travers de la division, du déplacement et du rapatriement, l’image photographique se perfore, ce qui induit une relation moins certaine et plus perméable à ce qu’elle représente. Elle déborde ainsi la définition de la représentation dans le sens où le suggère le Second Commandement à propos des idoles gravées. Dans Irréparable Shalev-Gerz met aussi en question l’idée que la représentation serait secondaire par rapport à la réalité en interrogeant la façon dont un sujet peut se voir inséré au sein de sa propre représentation ou bien partager le cadre de la représentation d’un autre, suggérant que peuvent coexister, au sein de la représentation, des réalités différentes les unes des autres pouvant se déplacer à travers le temps, les contextes et les lieux.

VOIR CATALOGUE

Project Info

Categories :

Related Projects